Concilier le coaching et sa propre carrière

Coach à 100% ou désireux de le devenir? Vous hésitez car vous avez un job stable à côté? Découvrez comment concilier votre travail actuel et votre activité de coach.

Pourquoi se lancer dans le coaching? Vous n’aimez plus l’idée d’avoir un “Boss” et voulez devenir votre propre patron(e). Vous sentez que vous avez emmagasiné un certain nombre de compétences essentielles qui vous permettraient de bien gérer votre propre activité. Vous avez découvert une nouvelle opportunité, un besoin auquel vous pensez avoir une réponse.

Peu importe votre motivation, vous hésitez à vous lancer dans le coaching et à renoncer complètement à votre ancien job (en tout cas pas pour l’instant). C’est bien normal, car démarrer sa propre activité n’est pas sans risque.

Maintenir dans un premier temps une certaine stabilité laborale permet d’envisager la création de son entreprise plus facilement. Cette approche n’est pas forcément pour tout le monde mais en dépit des inconvénients, elle reste particulièrement intéressante pour celui ou celle qui veut établir une stratégie efficace lui permettant de concilier le coaching avec sa propre carrière.

Être conscient des risques : les inconvénients

Le problème majeur se situe au niveau de la gestion de votre planning. Si vous êtes déjà pris 40 heures par semaine (ou plus), il est évident que vous n’aurez pas beaucoup de temps à consacrer à votre activité de coach en parallèle. Vous aurez donc à travailler soirs et week-ends, ce qui ne rend pas la tâche plus facile. Cela veut aussi dire qu’il vous faudra plus de temps pour développer votre activité et vous ne pourrez sans doute pas donner le meilleur de vous même en restant dans votre job actuel.

Deuxièmement, vous aurez peut-être tendance à considérer votre activité de coaching davantage comme un hobby que comme un travail rémunérateur. Vous risquez par conséquent d’être moins motivé pour faire fructifier cette activité qui vous passionne pourtant. En effet, le fait d’avoir une certaine sécurité (stabilité, argent, habitudes de vie) de par votre travail actuel risque de vous empêcher de vous dépasser pour atteindre vos objectifs les plus fous (sûrement les meilleurs !)

Travailler dans le coaching peut également avoir un impact négatif sur vos performances dans votre job. Si vous êtes distrait durant vos heures de travail, pensant à vos projets de coach, cela risque de se voir !

Un manque de concentration est vite détecté par vos supérieurs. Et vous risquez alors de tout simplement de perdre ce filet de sécurité…

Quant à l’équilibre travail/vie de famille, il faudra certainement le repenser. Combiner son travail à plein temps, une activité de coaching et sa vie de famille risque d’être compliqué. Si le seul moment ou vous pouvez « coacher », c’est le soir ou le week-end, quand allez vous pouvoir passer du temps en famille ? Rien n’est impossible, il faut seulement anticiper les choses.

Concilier coaching et carrière, c’est possible : les avantages

En premier lieu, vous l’aurez compris, c’est le facteur sécurité qui prime ! Conserver votre job en parallèle de votre activité de coaching vous permet d’avoir une situation relativement stable. Tandis qu’abandonner votre poste et tout investir dans une nouvelle activité, ça peut être compliqué, surtout si vous démarrez de zéro. Si votre activité de coaching génère pas assez de revenus, vous risquez en effet de vous retrouver dans une situation délicate.

Garder votre travail tout en démarrant votre propre activité de coaching est un moyen d’assurer votre projet. Cela vous garanti un revenu stable pendant que vous travaillez en parallèle au développement de votre propre entreprise. Si vous quittez votre travail, il sera difficile d’en retrouver un facilement si nécessaire ! Alors qu’en conservant votre emploi, vous avez la liberté de décider quand partir. 

Cela vous permet également de profiter des ressources de l’entreprise au bénéfice de votre activité. Il ne s’agit pas de prendre des fournitures de bureau mais de commencer à vous créer un réseau. Vos patrons et collègues peuvent vous donner de précieux conseils et vous aider à trouver nouveaux clients. Les entreprises sont en effet un vivier de personnes qui cherchent des solutions pour leur vie personnelle : et cette solution, c’est peut être vous !

Les règles essentielles pour concilier coaching et carrière

Maintenir un équilibre : c’est la clé !

  • Définissez des objectifs clairs pour vos journées/semaines/mois de travail. De cette façon, il y aura moins de risques que votre activité ou votre job se chevauchent.
  • Communiquez à vos proches (conjoint, famille, amis) vos priorités du moment. Cela vous permettra d’éviter d’éventuelles tensions et facilitera la vie dans un futur proche.
  • Ne profitez pas de vos heures de travail standard pour effectuer des tâches liées à votre activité de coach ! Créer un tel conflit d’intérêt pourrait entrainer de sérieux problèmes avec vos supérieurs et/ou vos collègues.
  • Soyez clair avec vos supérieurs concernant vos intentions. Jouer franc jeu est toujours positif, surtout si vous avez dans l’optique de développer votre propre activité et de réduire vos heures de travail standard. Cela vous permet aussi de trouver de nouveaux clients facilement ! Qui sait, votre patron(e) est peut être à la recherche d’un coach sportif pour perdre ce petit ventre qui le complexe.
  • Ne vous tuez pas au travail. Si votre activité demande plus de temps, essayez de trouver un compromis avec vos supérieurs pour aménager votre temps de travail. Peut être du home office ? Peut être un mi-temps ?

Une des choses les plus importantes : investissez dans votre bien-être personnel. Pour maintenir un équilibre il est très (très) important de prendre soin de soi. Faites quelque chose pour vous, qui fait du bien à votre esprit et à votre corps. Le sport est par exemple un MUST quand on veut se vider l’esprit et retrouver la pêche !

Si malgré tout, il devient compliqué de concilier les deux (job à temps plein et coaching), il faudra sans doute prendre une décision difficile. Il en va de votre équilibre personnel. Si vous constatez un bon développement de votre activité de coach et que vous sentez qu’il y a un vrai potentiel, vous devrez à un moment choisir entre votre travail et vous lancer totalement dans le coaching. Le tout est de savoir reconnaitre LE moment idéal ! Une tâche difficile mais qui vaut le coup à bien des niveaux.