Faut il avoir peur des objets connectés et applis mobiles de coaching sportif ?

S’entraîner grâce à des applications mobiles et autres objets connectés s’impose comme la nouvelle tendance. La marge de progression de ces assistants virtuels reste importante et ils ont de plus en plus d’avantages pour satisfaire un public toujours plus large. Vont-ils à terme complètement remplacer le coach sportif ? Est-il encore possible de rivaliser avec ces petits bijoux de technologie ? Comment, en tant que coach, s’adapter à cette nouvelle tendance ?

applications de coaching sportif
Applications de coaching sportif

Quand la technologie révolutionne le coaching sportif

Il est fini le temps des coachs virtuels ne proposant que des programmes standardisés, qui ne s’adaptaient pas vraiment aux besoins personnels spécifiques. Ces nouvelles apps et autres assistants virtuels ont beaucoup évolué pour répondre à des attentes parfois très particulières.

Une bonne application, combinée à des capteurs savamment situés aux poignets ou même dans les chaussures, permettra de se dépasser, d’enregistrer chaque performance de manière à faire évoluer la routine sportive et d’ainsi atteindre les objectifs fixés.

Les stars du moment

Marche, course à pied, cyclisme, golf, natation, fitness, musculation… Les applications et objets connectés d’aujourd’hui répondent aux attentes de plus en plus de sportifs. Voici quelques exemples très connus d’applications combinées à des objets connectés qui permettent d’optimiser à la fois le travail du sportif professionnel comme celui du sportif du dimanche.

  • Course à pied : Runtastic + Montre Android Wear / Nike+ Running / Fitbit
  • Cyclisme: Strava + Bracelet fitbit
  • Natation : Montre Speedo Shine de Misfit
  • Fitness/musculation : Nike + training club
  • Golf : Zepp et la montre connectée GPS Echo Fit

Vous l’aurez donc compris, dans les années à venir, la plupart des sports vont voir se développer des applications mobiles et objets connectés répondant de manière de plus en plus précise aux besoins des utilisateurs. Mais comment expliquer un tel succès ?

Un succès fou, mais pourquoi?

En premier lieu, c’est une question de facilité. En quelques secondes seulement, l’application de coaching est téléchargée et configurée sur le mobile, permettant d’être opérationnel dans les minutes qui suivent !

Tout aussi important, la flexibilité d’une application est imbattable ! Particulièrement pour un public adulte soumis à des contraintes plus importantes et à un emploi du temps souvent chargé. Il est aujourd’hui difficile de planifier une session de coaching de manière régulière. Avec une application, une session d’exercice est à portée de mains ! Une heure s’est libérée de manière impromptue ? Rien de plus simple que de saisir son Smartphone et de faire quelques exercices ! Avec les applications mobiles, on décide du lieu et de l’heure en toute liberté.

Ensuite, les applications sont aujourd’hui entièrement personnalisables. Quoi travailler ? Combien de temps ? Pour quel objectif… Les paramètres personnalisables sont variés et font ainsi gagner en efficacité pour obtenir les résultats recherchés.

Les applications peuvent aussi permettre de collecter et d’analyser un maximum de données afin d’avancer pas à pas vers un objectif. Tout est automatisé. En fonction des données enregistrées, souvent via un objet connecté (bracelet, capteur…), l’application suggérera la suite du programme.

Enfin, leur prix très compétitif (avec, la plupart du temps, une version basique gratuite), en fait une concurrence sérieuse pour les coachs sportifs. Pas besoin de dépenser des centaines d’euros pour se créer un programme de choix.

Ces applications et objets connectés semblent donc parfait sur le papier… Encore faut il avoir la motivation nécessaire pour conserver une routine sportive sur la durée ! Les applications ne répondent pas à toutes les problématiques. Motivation, assistance en cas de blocage psychologique/physique,… Découvrons pourquoi le coach reste irremplaçable !

Le coach traditionnel

Il y a toujours trois parties dans un programme de coaching. Le planning, la mise en place et la réadaptation en fonction des performances. Ce sont ces deux dernières parties qui vont faire la différence sur le long terme.

Il y a beaucoup de choses à dire en matière d’observation en temps réel et de réévaluation d’un programme. Dans le cas fréquent où un client n’arrive pas à tenir le rythme lors d’un intervalle de travail, le rôle du coach est essentiel ! Il peut tout à fait le faire ralentir voir le faire s’arrêter afin de préserver l’intégrité de son travail. De la même façon, si un coach voit que le sportif en question est en « trop grande forme », il pourra lui proposer de ralentir afin de se préserver pour la compétition pour laquelle il se prépare (de manière à avoir le pic de performance le jour J et pas lors de l’entrainement).

Une application ne peut pas vous regarder dans les yeux et vous encourager comme le fera un coach. Le lien n’est pas le même et c’est bien là toute la différence. L’application ne peut pas savoir s’il faut vous pousser davantage ou vous encourager à vous reposer. Elle ne se base que sur des statistiques et non sur une perception complète de l’état physique ET mental du client.

Un élément intéressant lorsque l’on choisi un coach plutôt qu’une application est qu’il sera beaucoup plus difficile de ne pas respecter son programme avec un coach. Le sentiment de culpabilité est un vrai moteur pour nombre d’entre nous. Ne pas décevoir va motiver le client à se dépasser, à réaliser son programme en dépit des contraintes qui pourraient souvent servir d’excuses.

Enfin, la notion d’interactivité prend beaucoup plus de sens avec un coach sportif qu’avec une application. Le coach va être le mieux à même d’évaluer si vous effectuez correctement tel ou tel mouvement. Peu importe le sport, il vous guidera dans la recherche du geste parfait afin d’atteindre les objectifs fixés sans que le sportif ne se blesse! Il saura aussi fixer des objectifs réalistes là où nous aurions tendance à être trop ambitieux et à finir découragés après un premier échec qui aurait pu être largement évité.

Une équipe de choc : vers une évolution du métier de coach sportif

La technologie ne devrait pas tuer le coaching « à l’ancienne », en tout cas pas tout de suite ! Bien au contraire, ces applications et objets connectés devraient être perçus comme un prolongement du coach, un outil à part entière pour les aider à répondre au mieux aux besoins du client.

Alors c’est vrai, les applications et autres assistants virtuels paraissent répondre à la quasi totalité des attentes utilisateurs. Pourtant, il leur manque toujours un aspect indispensable dans la réussite d’un programme sportif : une touche d’humanité! La force du coach réside dans sa capacité à interagir en temps réel avec son client, à trouver les mots justes qui permettront à son client de se dépasser en toutes circonstances et de ne pas abandonner.

Les applications et objets connectés sont des outils mais le coach est un mentor. Ces applications, plutôt que de concurrencer le coach, peuvent l’aider dans le suivi de son client. L’interprétation des données lui permettra de varier les exercices au mieux ! On note d’ailleurs de nouvelles offres qui combinent à la fois application et coach sportif afin de tirer le meilleur des deux !

D’un côté les applications mobiles et objets connectés permettent de rassembler des données de plus en plus précises sur les performances et, de l’autre, le coach guidera en temps réel le client, de manière à optimiser les performances de ce dernier. Combiner les applications/objets connectés avec le savoir-faire d’un coach permet de créer un cercle vertueux qui conduira à la réussite. A défaut de disparaître, c’est sans aucun doute dans cette direction que le métier de coach sportif évoluera.