Le processus d’apprentissage

L’apprentissage est une étape importante à traverser de manière constante par l’élève et son mentor. L’apprentissage devrait viser une certaine autonomie des apprenants. En aidant les élèves à acquérir des connaissances et des savoirs, il faudrait qu’au final, ils arrivent à gérer leur propre apprentissage. Biensûr, le chemin vers l’indépendance est long. Pour y arriver, il faudrait parvenir à stimuler l’intérêt et des attitudes positives des apprenants face aux sujets de leur apprentissage, aux matières qu’ils apprennent. Les coachs doivent s’efforcer d’une manière ou d’une autre, à renforcer l’engagement des élèves.

La participation active dans le processus d’apprentissage

Les élèves n’analysent pas passivement les informations qui leurs sont données. Ils cherchent toujours à dégager un sens de tout ce qu’ils reçoivent comme informations, sur la base des pré-requis reçus, et des nouvelles expériences. Ceci dit, il apparait que les élèves ont des aptitudes à maitriser leur propre apprentissage. Ils sont à même de :

  • se fixer les objectifs à atteindre ;

  • exploiter au mieux leurs savoirs et savoirs faire ;

  • orienter positivement leur apprentissage ;

  • choisir les meilleures stratégies adéquates pour un meilleur apprentissage.

Ces compétences et attitudes sont en effet des résultats escomptés du processus d’apprentissage. Les élèves qui arrivent à adopter ces attitudes sont déjà autonomes, aptes à s’occuper eux-mêmes de la plus grande partie de leur apprentissage. Une voie du succès qui se dessine pour ce type d’élève. Les apprenants performants gèrent ainsi leur propre apprentissage, en veillant à ce que les objectifs qu’ils se sont fixés ou qui leurs ont été fixés soient effectivement atteints.

La mémorisation, une étape du processus d’apprentissage

Mémoriser des exercices, répéter des exemples, réciter des cours, sont des étapes essentielles du processus d’apprentissage. Seulement, il ne faudrait pas que la mémorisation donne lieu à une répétition purement textuelle d’un contenu. Loin d’être une restitution des contenus, la mémorisation est une stratégie appropriée du processus d’apprentissage. Certains élèves arrivent à mémoriser parfaitement certaines informations. Cependant, ils n’arrivent pas à comprendre de manière approfondie, et n’arrivent parfois pas à intégrer les connaissances en question.

La mémorisation des informations doit aboutir à une intégration parfaite des connaissances préalables, afin de mieux les comprendre. L’élève doit par exemple chercher à découvrir en quoi les nouvelles notions qui lui ont été données sont liées aux connaissances acquises dans un autre domaine. Il doit se demander comment il devrait procéder pour mettre ces connaissances en application.

Le processus d’apprentissage nécessite une motivation des élèves. Les élèves motivés, qui ont confiance en eux, s’investissent le mieux dans leur propre apprentissage. D’énormes efforts sont à fournir à cet effet. Mais bon nombre d’élèves ne sont pas disposés à le faire. Cette totale implication des élèves dans leur propre processus d’apprentissage, doit émaner de l’engouement des enseignants, de l’environnement éducatif et familial.